Accès à toutes nos promenades


Quoi de neuf
sur ce site ?


Vive le printemps !
(Sentier de la Drève n° 112 à Baisy-Thy ) .


______________________

A propos de Chemins 141

Chemins 141 : c'est qui, c'est quoi ?
Les associations membres de Chemins141
Le cadre et nos objectifs
L'historique de Chemins 141

_____________________________


NEUF ! De Baisy-Thy à Loupoigne ... et retour !

Voici la carte du circuit de 11 km au départ de l'église de Baisy
et le tracé pour GPS.



Les castors à l'œuvre sur le ri d'Hez

Premiers branchages

Elévation du niveau de l'eau

La mare s'étend ...

Le barrage est terminé.

Contribution bénévole au dégagement du sentier

Une hauteur de chute
d'environ 70 cm
Localisation précise :
le long du ri d'Hez
en contrebas de la rue du Cerisier

Un exemple déplorable !

La drève des Etangs à Bousval (chemin n° 15) est bien connue de tous. Il s'agit d'un splendide chemin forestier au sein d'une zone Natura 2000.

Alertés par plusieurs promeneurs, nous avons constaté que cette drève avait été recouverte d'asphalte sur la moitié de sa longueur. Renseignements pris à la commune, il apparaît qu'elle sera bientôt recouverte dans sa totalité !

Ce fait est d'autant plus regrettable que nos édiles communaux ont opportunément "omis" de demander l'avis des commissions communales compétentes (mobilité, aménagement du territoire, ...) et encore moins de le signaler préalablement aux associations avec lesquelles il y a pourtant eu des conventions sur l'aménagement des chemins et sentiers de l'entité.

Cette situation ne manquera pas d'ôter leurs illusions à tous ceux qui croyaient dans la protection de sites paysagers et Natura 2000 par des autorités dont la fonction et la responsabilité devraient être de protéger et de bien gérer le patrimoine commun.

Les marcheurs et promeneurs qui arpentent tout ou partie du circuit "Autour de la jeune Dyle et des affluents" (Rando-boucle n° 9 Brabant wallon / Sentiers de grande randonnée) apprécieront de voir saccager un beau chemin en voie carrossable pour humains motorisés.

Bousval 9 septembre 2016

En réponse à Mr Di Vincenzo (responsable communal du dossier et qui tente de justifier l'asphaltage), voici les arguments développés par Mr Olivier Gerin, ingénieur agronome.

" Je trouve cela TOTALEMENT aberrant et ce, pour plusieurs raisons:

1) Mr Di Vincenzo répond que l'asphaltage de cette drève représente une solution "définitive" aux problèmes de trous.
C'EST TOTALEMENT FAUX !
nous sommes bien placés à Bousval pour savoir que les routes asphaltées dans le quartier sont tellement mal faites qu'on y constate également de nombreux trous avant et après chaque hiver !

2) Le coût exorbitant d'un asphaltage complet de 1200 m² contre quelques brouettes de graviers une fois par an...

3) Le relief entre le sommet boisé et le bas du talus (étangs) est en forte pente, le terrain subit et subira encore un mouvement d'érosion jusqu'à atteindre l'angle de talus naturel spécifique à chaque type de sol, avec ou sans asphalte. L'asphalte ne résistera pas à ce mouvement lent mais inéluctable et ne durera donc qu'un temps. Ensuite, il faudra aussi y réparer les fissures...

4) Les hêtres (majestueux) sont des arbres qui ont besoin de minimum 800 mm de précipitation par an, bien répartis sur l'année mais qui ont besoin d'un sol bien drainé (ils ne supportent pas l'asphyxie ou le tassement du sol autour de leurs racines. L'asphaltage de la drève va donc empêcher une grosse partie de l'eau de s'infiltrer dans le sol et d'alimenter les racines de ces hêtres. Ils seront amenés à mourir à brève échéance (5 à 10 ans)... (c'est peut-être ce qui est recherché !!!)...

5) C'est totalement contraire à un plan de lutte contre les inondations. Il faut arrêter l'imperméabilisation à outrance des surfaces de sol. L'asphaltage de la drève conduira les eaux de pluie du plateau boisé directement en bas de la drève et viendront gonfler le Ry Sainte Anne en quelques minutes seulement.
Ce flux d'eau contribuera un peu plus aux innondations de Court-Saint-Etienne une heure plus tard...
"

Olivier GERIN
Ingénieur agronome


Comment cela va-t-il se passer à Genappe ?

Extrait de Espace-vie, n° 262, juin 2016,
Revue de la Maison de l'Urbanisme, Centre culturel du Brabant wallon

Pour plus de détails, cliquer sur le titre ci-dessus !


Mise à jour : 05.04.2017